technologies d'identification automatique (des objets)

Définitions

En matière industrielle, l’identification désigne l'action consistant à identifier quelque chose, à le discriminer parmi d’autres objets identiques, similaires ou proches, à lui conférer en définitive une identité unique lui permettant d’être reconnu automatiquement et sans confusion possible par un système de traitement de données.

On pourrait classer les technologies d’identification d’objets en deux grands classes : les systèmes actifs et les systèmes passifs.

Les systèmes actifs supposent l’utilisation d’une source d’énergie pour transférer l’identité stocké localement vers le système central : il peut s’agit d’infrarouges, de systèmes radio mettant en œuvre des protocoles plus ou moins standardisés. Le stockage de l’énergie nécessaire étant assuré par des batteries (en général au lithium). Il est nécessaire de contrôler régulièrement l’état des batteries, de procéder éventuellement à leur remplacement. Enfin la puissance disponible au niveau de l’identifiant du colis (« balise ») n’est pas toujours suffisante pour contourner des obstacles entre l’objet à identifier et le système.

Les systèmes passifs sont stimulés par une source d’énergie externe : ils réfléchissent la lumière ou rayonnent dans un champs électromagnétique ou radio électrique selon les cas. Ils ne sont pas alimentés localement et n’embarquent aucune batterie. Ils présentent en conséquence aussi l’avantage d’un coût unitaire plus bas.

Plusieurs technologies passives permettent ainsi d’accorder une identité à un objet.

Techniques optiques.

Identification par mémoire contact

Techniques électromagnétiques passives (Systèmes inductifs)

Technique RFID  passive haute fréquence (Systèmes par propagation ou radiatifs)